Naturopathie-nutrition-micronutrition-biothérapies
Sylvie Simonnet Reims-Châlons-en-Champagne et bientôt Le Guilvinec

Actualités flash

Les personnes qui souffrent d'obésité sont-elles toutes à risque cardiovasculaire ? Focus sur la taille et sur le cou ... 

Oui, le surpoids et l'obésité ont un impact sur le développement des maladies cardiovasculaires. Bien souvent, il s'agit d'une mauvaise adaptation de l'alimentation. Les études démontrent largement que les personnes qui présentent une masse grasse importante au niveau de l'abdomen seraient encore plus à risques. A elle seule, cette masse est prédictive d'un diabète, d'une dyslépidémie et d'hypertension.

Mesurer sa taille est donc un geste de prévention. Le tour de taille ne doit pas dépasser 102 cm pour un homme et 88 cm pour une femme. La mesure se fait avec un mètre ruban de couturière, du plus petit périmètre entre le nombril et les dernières côtes, à plat.

Le 24e Congrès d'endocrinologie de Nashville (American Association of Clinical Endocrinologist) a montré que le tour de cou est encore plus prédictif des risques cardiovasculaires que le tour de taille. C'est la partie haute du corps en état d'obésité qui libérere le plus d'acides gras délétères. Le tour de cou ne doit pas dépasser 39 cm chez les hommes et 36 cm chez les femmes.

Sortez votre mètre ruban ! Et surtout mangez différemment !

www.automesure.com


Articles similaires

S'abonner !

Pour vous abonner à la liste de diffusion de ma Newsletter, vous pouvez me laisser votre adresse email ci-dessous :

Envoyé !

Derniers articles

Catégories

Mots clés

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion