Naturopathie - Nutrition - Micronutrition - Phytothérapie
Sylvie Simonnet Entreprise individuelle Quimper et Châlons-en-Champagne
Naturopathie - Nutrition - Micronutrition - Phytothérapie
Sylvie Simonnet Entreprise individuelle Quimper et Châlons-en-Champagne

Consultations de nutrithérapie et micronutrition à Quimper

nutritherapie et micronutrition avec sylvie simonet à Quimper

Une approche scientifique et personnalisée de la nutrition

La prévention santé passe par notre assiette. Mais nos choix alimentaires sont de moins en moins adaptés : trop de produits transformés, succession de régimes restrictifs … Lors de notre entretien, je recherche les liens entre vos habitudes alimentaires et vos troubles de santé. Je vous propose un programme personnalisé, pour un accompagnement et une relation apaisée avec l'alimentation. 

Le poète Georges Herbert le disait déjà au 16e siècle : "Quel que soit le père de la maladie, un mauvais régime en fut la mère".   

 

 
"Que ton aliment soit ta première médecine !"   
La nutrition : déterminant majeur de la santé 
 
  • L'assiette idéale, c'est quoi ? 
Diversifiée ? Moins grasse ? Peu sucrée ? Goûteuse ? Colorée ? Un peu de tout cela. Elle doit reposer sur les 4P comme l'enseigne le Pr Vincent Castronovo, M.D.Ph.D., l'un de mes formateurs. L'alimentation doit être préventive, personnalisée, précise et participative
Pour Joël Doré (INRA), l'alimentation idéale est "celle qui contient le plus possible de légumes et de fruits, est diversifiée et présente un intérêt pour le microbiote intestinal". 
Au cours de notre vie, on ingère en moyenne 30 tonnes d'aliments et 50 000 litres de boissons. Choisir son alimentation a donc un impact majeur sur la santé, mais aussi notre planète.  
 
  • Stop aux calories vides !
Toutes les calories ingérées ne se valent pas. Celles issues des produits ultra-transformés sont "vides", car sans micronutriments protecteurs, hyperglycémiantes et peu rassasiantes. Leur matrice hyper-palatable conduit à en manger toujours plus. C'est l'exemple des chips dont on finit le paquet sans s'en rendre compte. La classification NOVA, conçue par le Center for Epidemiological Studies in Health and Nutrition, définit le degré de transformation des produit alimentaires. Classés de 1 à 4, ils sont souvent dans le rouge. Exemple : le poulet. Classé 1 lorsqu'il est rôti, il tombe en classe 4 sous la forme de nuggets, avec de nombreux additifs et conservateurs. Or la classe 4 est majoritaire dans nos assiettes, au détriment des produits bruts, frais et cuisinés maison. 
NutriNet-Santé montre le lien entre la consommation excessive d'aliments ultra-transformés et l'augmentation des maladies chroniques. Elle pourrait même être l'une des causes principales de l'augmentation du diabète de type 2, avec la sédentarité. Le sucre contribue pour 35 millions de décès dans le monde par an. Près de 40 % des aliments en contiennent sous une forme souvent cachée. Reconnu comme étant plus addictif que la cocaïne, il perturbe le cycle de la glycémie et génère des pulsions sucrées incontrôlables. A contrario, les végétaux sont synonymes de santé par leur apport en fibres et phytonutriments (polyphénols). 
Plus d'infos sur la classification Nova : www.openfoodfacts.org 
 
  • La micronutrition, une analyse biochimique de votre assiette pour une nutrition HDM (haute densité micronutritionnelle)

Tout commence dans les intestins ! Notre immunité s'exprime en grande partie dans le microbiote intestinal. On sait également que l'intestin est notre second cerveau. L'apport de macronutriments (glucides, lipides et protéines) et de micronutriments de qualité va donc influencer notamment l'équilibre bactérien et le fonctionnement global de l'organisme dont la sphère psychologique. 

L'assiette doit contenir suffisamment de micronutriments. Ces éléments à l'état de trace ne participent pas à la création d'énergie, mais ce sont des catalyseurs essentiels à toutes les réactions biochimiques. Or les apports en vitamines et en minéraux sont globalement insuffisants par un appauvrissement des sols, les technologies de fabrication et les modes de cuisson. Ils sont souvent mal absorbés en raison d'une hyperméabilité intestinale.  

Le but est de consommer au quotidien les aliments favorables à VOTRE santé, tout en respectant vos goûts, vos choix alimentaires, votre budget et la planète. 

Anthony Fardet, chercheur à l'INRA, propose le retour à une alimentation 3V  : végétale (moins de viande et plus de légumineuses), variée et vraie.

Retenez l'abréviation BLS quand vous irez faire vos courses : bio, local et de saison.

L'alimentation plus végétale fait partie des recommandations au service de l'espérance de vie en bonne santé. Il nous faut idéalement 40 aliments différents par semaine pour couvrir nos besoins en micronutriments. La variété alimentaire évite aussi l'accumulation de toxiques dans l'organisme comme les perturbateurs endocriniens. 

Alors, êtes-vous certain(e) de manger ce qui vous convient physiologiquement ? Le modèle alimentaire que vous suivez est-il bon pour vous : cétogène, paléo, sans gluten … ?  Le régime riche en huile de coco est-il respectueux du développement durable ? Notre planète est en danger ! Nous devons la protéger avec de nouveaux réflexes favorisant un régime alimentaire holistique : respect de l'environnement, du bien-être animal et de la santé humaine. 

Mon accompagnement en micronutrition

 
  • On est tous unique ! 
A table aussi, car on n'a pas tous les mêmes besoins ni les mêmes métabolismes. Ils augmentent dans de nombreuses situations : femme enceinte, ménopausée ou sous contraceptifs, surmenage, adolescent en pleine croissance, fumeur, personne souffrant d'une inflammation chronique (arthrose, diabète, maladie cardiovasculaire ...), retour d'hospitalisation de longue durée et après Covid-19, vieillissement ...
L'alimentation personnalisée associée à une bonne hygiène de vie peut vous aider à maintenir un terrain propice à la santé.  
 
  • L'alimentation au service de la prévention
"Le médecin du futur ne prescrira pas de médicaments. Il poussera plutôt ses patients à s'intéresser à leur alimentation, à la cause de leurs maladies et à leur prévention". Thomas Edison l'affirmait déjà en 1903. Visionnaire, il avait constaté l'impact de l'alimentation sur la santé. De nombreuses études sont venues l'affirmer.
Professeur en biologie et gérontologie à l'Université de Californie, le Pr Valter Longo s'appuie sur 30 ans d'études pour affirmer qu'il est possible de rester jeune longtemps et en bonne santé en changeant durablement ses habitudes alimentaires : "Notre alimentation est le plus important facteur de santé et de longévité que l'on puisse contrôler". En savoir plus : www.valterlongo.com
Saviez-vous que 75 % des cancers de la prostate sont liés à une alimentation désadaptée ?   
En 2005, le Journal of Medecine révélait déjà que, pour la première fois en 1000 ans, les générations futures sont susceptibles de mourir à un âge moins avancé que leurs parents.
L'OMS prévoit une épidémie d'obésité en Europe d'ici à 2030, avec les comorbidités qui lui sont associées : diabète de type 2, maladies cardio-vasculaires, stéatose hépatique non alcoolique (NASH, "maladie du foie gras).
 
  • La consultation en micronutrition
Les conseils en nutrition, sur des blogs ou des comptes Facebook, sont nombreux. Attention aux croyances, voire aux dogmes, dans ce domaine qui a besoin d'être étayé par des conclusions scientifiques. 
La micronutrition est une nouvelle approche de la nutrition, plus personnalisée qui repose sur l'analyse biochimique des molécules suivantes : vitamines, minéraux, acides gras, acides aminés, fibres ...   
 
Lors de notre entretien, je vous interroge sur vos habitudes alimentaires, vos antécédents et votre état de santé : fatigue, insomnies, problèmes de concentration et de mémoire, troubles digestifs, douleurs, infections chroniques, traitement allopathique en cours ... Je vais chercher à vérifier si vous assimilez bien les nutriments : qualité de votre microbiote, efficacité de la détoxication hépatique, niveau d'inflammation pour une distribution optimale des nutriments jusqu'au coeur des cellules.
La consultation peut s'accompagner de bilans biologiques nutritionnels préventifs, à réaliser vous-même, en lien avec votre médecin. Quels déficits micronutritionnels ? Quelles possibles intolérances alimentaires ? Quelles faiblesses d'assimilation ? Quel niveau d'oxydation ? Etc. 
 
A l'issue de ce large questionnement, je vous propose un programme en vue d'optimiser vos capacités de fonctionnement. 
Je peux vous proposer des compléments auprès de laboratoires qualitatifs. Attention à la complémentation à l'aveugle ! L'étude NutriNet Santé révèle des risques de dépassement des limites de sécurité chez les populations se supplémentant seules. 
Formée en chronobiologie nutritionnelle auprès de la Faculté de médecine-pharmacie Dijon (travaux du Pr Jean-Robert Rapin), je vous conseille sur la façon d'adapter votre alimentation à votre horloge biologique. Car le métabolisme énergétique varie tout au long de la journée. 
 
 

 

Sylvie Simonnet. Naturopathe certifiée. Micronutritionniste diplômée universitaire. Référencée auprès de l'Institut Européen de Diététique et de Micronutrition. www.iedm.asso.fr  Formée en médecine fonctionnelle et nutritionnelle et en bilans de biologie nutritionnelle préventifs. En cours : certificat de consultante en Alimentation santé durable. Pour prendre rendez-vous  : 06 07 26 11 07
 
 
 

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion