Naturopathie - Nutrition - Micronutrition - Phytothérapie
Sylvie Simonnet Châlons-en-Champagne (Marne) et Le Guilvinec (Finistère)
Naturopathie - Nutrition - Micronutrition - Phytothérapie
Sylvie Simonnet Châlons-en-Champagne (Marne) et Le Guilvinec (Finistère)

C'est quoi le syndrome métabolique ?

Santé

Autrefois appelé le syndrome X, le syndrome métabolique n'est pas une maladie en tant que telle, mais un facteur de risque d'accident cardiovasculaire ou cérébral avec une probabilité  multipliée par trois. Selon les experts américains, il toucherait entre 25 à 45 % de la population dans les pays industrialisés, parfois dès l'adolescence.  

Le syndrome métabolique ou poly-métabolique permet de dépister les personnnes à risque de maladies cardiovasculaires ou de diabète, le plus tôt possible. Cinq facteurs le caractérisent.

 

  • Surpoids ou obésité viscérale à partir du tour de taille. Prenez un mètre ruban de couturière pour mesurer votre tour de taille ! Il ne doit pas dépasser 85 cm chez les femmes et 112 cm chez les hommes. Attention à ne pas confondre le tour de taille et le périmètre ombilical ! Pour cela, mettez-vous de profil, palpez la crête iliaque et le rebord costal et placez le mètre ruban à mi-distance. C'est la quatrième lombaire qui sert de repère.

 

  • Hypertriglycéridémie avec un taux de triglycérides supérieur ou égal à 1,5 g / litre

 

  • Hypertension artérielle supérieure à 130/85 mm Hg ou traitée

 

  • Cholestérol HDL (bon cholestérol) : il est considéré comme anormal s'il est inférieur à 0,4 g/l chez l'homme et 0,5 g/l chez la femme

 

  • Taux de glycémie à jeun le matin supérieur à 1,10 g/litre

Si l'on cumule trois de ces cinq critères, on se classe dans les personnes dites à risque cardio-vasculaire augmenté dans les dix ans.

 

Peut-on minimiser ce risque

Les études se multiplient sur l'intérêt d'une alimentation santé et d'une bonne hygiène de vie.

  • L'exercice physique peut prévenir l'apparition des maladies cardio-vasculaires et en limiter les conséquences. 30 minutes de marche basée sur l'endurance chaque jour est nécessaire : marche active avec essoufflement, marche nordique, vélo...   
  • Suivre le modèle alimentaire méditerranéen-crétois avec légumes et fruits riches en antioxydants réduction du sel pour limiter le risque d'hypertension  et se complémenter en Oméga-3 si consommation de poissons gras faible : prévention cardio-vasculaire et réduction du risque de triglycérides 
  • Une bonne gestion du stress avec un apport en magnésium. Attention : veillez à prendre un magnésium biodisponible pour qu'il soit bien intégré aux cellules. 
  • Le recours à des phyto-nutriments et une aide micronutritionnelle participent à l'amélioration de sensibilité à l'insuline par la modulation des protéines kinases  
  • Une diminution de la glycation, caramélisation des protéines résultant de niveaux chroniquement élevés de glucose sanguin. Le glucose réagit avec les protéines du corps pour former des produits terminaux de glycation (AGE = Advanced Glycation and Products). Des suppléments à base de carnosine pourraient limiter la formation des AGEs. Le mieux est de surveiller sa consommation de sucres rapides. Les produits terminaux de glycation participent au développement de l'athérosclérose, de la maladie d'Alzheimer et de la cataracte. Ils sont responsables des complications du diabète : neuropathie, rétinopathie et néphropathie. 

     

 

Source : Etude du Pr Jean-Robert Rapin, professeur de pharmacologie clinique, expert en toxicologie, pharmacologue.  www.phytoquant.net et www.supersmart.com/nutranews


Articles similaires

S'abonner !

Pour vous abonner à la liste de diffusion de ma Newsletter, vous pouvez me laisser votre adresse email ci-dessous :

Envoyé !

Derniers articles

Catégories

Mots clés

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion