Naturopathie-nutrition -micronutrition - biothérapies
Sylvie Simonnet Reims-Châlons-en-Champagne et bientôt Le Guilvinec (Finistère)

Actualités flash

Vous êtes en vacances, cloué au lit par une turista ou à cause d'un claquage. Quelle poisse ! Voici quelques conseils pour faire de votre séjour un bon souvenir à partager.

La turista n'est pas une fatalité !  

La diarrhée du voyageur, infection de l'intestin, est fréquente dans les zones de forte exposition aux germes pathogènes : pays en voie de développement et partie méridionale du bassin méditerranéen. Mais elle peut frapper n'importe où, par contamination fécale dans les restaurants à l'hygiène douteuse. L'infection provient souvent d'une souche pathogène de la bactérie Escheria coli.

Les recommandations sont connues : pas de glaçons, pas de bouteille d'eau entamée, pas de fruits de mer restés plusieurs heures sur un buffet, se laver les mains régulièrement, peler soi-même ses fruits ...

Le geste préventif est de prendre des probiotiques avant le départ et pendant le séjour pour renforcer l'effet barrière de la muqueuse intestinale. La chorophylle participe à la neutralisation des toxines bactériennes et à la cicatrisation de la muqueuse intestinale. Un double effet bien utile !

Trop de fruits et de légumes peuvent perturber l'équilibre intestinal et irriter les intestins, sans qu'il y ait pour autant une infection. Ne changez pas brusquement votre alimentation en arrivant sur votre lieu de vacances et alternez crudités douces et légumes cuits !

Sport en vacances = danger ?

Sans entraînement préalable, la pratique intensive du sport peut être source de fatigue et de troubles musculo-squelettiques. Les muscles ont besoin de bons nutriments pour bénéficier d'une mitochondrie opérationnelle, la petite chaudière qui permet la production d'ATP (énergie). Votre assiette doit contenir suffisamment de glucides pour l'énergie, de protéines pour la force musculaire et de micronutriments pour prévenir les blessures (acides gras polyinsaturés notamment).

Lors d'un effort intense, l'irrigation sanguine des intestins diminue au profit du cerveau et des muscles en mouvement. Le corps tout entier est mobilisé pour l'activité physique. Mais à l'arrêt de l'effort, le relargage sanguin vers l'intestin peut altérer la muqueuse intestinale qui souffre alors de micro-lésions. Une hydratation pendant et après le sport limite ce phénomène fréquent. La pratique d'un sport aux heures chaudes de la journée est déconseillée. Il est préférable de l'exercer avant 11 h et après 17 h et si possible sur un site ombragé. Attention à la déshydratation car les efforts prolongés génèrent une perte hydrique importante !

Rouge comme une tomate !

En accélérant le vieillissement cellulaire, le coup de soleil met le feu à la peau. Les UV sont une source majeure de radicaux libres. Ils sont accusés du vieillissement prématuré et de cancers de la peau. Les UVA causent des dommages en profondeur en altérant le derme où se trouvent le collagène et l'élastine. Ils modifient les membranes des cellules.

Se protéger du rayonnement solaire est une évidence que l'on soit allongé sur le sable ou en train de se promener sous un soleil de plomb. Le nombre de cancers de la peau ne cesse d'augmenter : plus de 2 millions de nouveaux cas par an dans le monde ! L'exposition excessive endommage l'ADN des cellules et réduit l'efficacité du système immunitaire. Mais le soleil a aussi ses bienfaits en produisant de la vitamine D dans les couches profondes de l'épiderme.

Il est conseillé de prendre un bain de soleil, par séquences de dix minutes, avant 11 h et après 16 h. Le port de lunettes est obligatoire, car les yeux sont particulièrement exposés aux radicaux libres.

Sous l'action du soleil, notre capital de défenses antioxydantes est sur-sollicité. Une prise d'antioxydants sous forme de polyphénols avant le départ et pendant le séjour peut être conseillée. L'alimentation doit être riche en caroténoïdes (fruits et légumes de couleur rouge-orange) pour soutenir la production de la mélanine : melon, abricots, carotte ...  Les Oméga-3 des poissons gras protègent la peau du desséchement et de la déshydratation cellulaire. Il faut veiller là aussi à s'hydrater suffisamment et régulièrement.

Pour prolonger le bronzage naturel, l'urucum, plante amazonienne, peut vous aider.

Rappelez-vous que l'exposition répétée au soleil est responsable du vieillissement prématuré de la peau et de l'apparition de tâches disgracieuses. Est-ce que ça en vaut vraiment la peine ?

Adieu moustiques, guêpes et méduses ...

Cela fait mal et conduit à d'irrépressibles séances de grattage ! Les piqûres d'insectes provoquent rougeurs et inflammations. Des sprays répulsifs à base de citronnelle sont vendus dans les pharmacies et les magasins bio. L'huile essentielle de citronnelle éloigne les nuisibles volants (attention à l'utilisation chez les enfants et les femmes enceintes). Si vous êtes aux prises avec une méduse, vous devez retirer le plus rapidement possible les cellules urticantes qui se trouvent sur ses tentacules.Un spray à l'argent colloïdal peut être utilisé pour désinfecter la peau.    

 

Ceci ne remplace pas l'avis d'un médecin. Les compléments alimentaires ne doivent pas être pris sans conseil préalable auprès d'un professionnel de santé.

 

Articles similaires

S'abonner !

Pour vous abonner à la liste de diffusion de ma Newsletter, vous pouvez me laisser votre adresse email ci-dessous :

Envoyé !

Derniers articles

Catégories

Mots clés

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion