Naturopathie-nutrition -micronutrition - biothérapies
Sylvie Simonnet Châlons-en-Champagne et Le Guilvinec (Finistère)

Santé

L'eau est notre premier aliment. Elle nous aide à nous maintenir en bonne santé. Laquelle consommer de préfèrence ? 

A l'âge adulte, notre corps est composé d'environ 60 % à 70 % d'eau  (95 % pour le fœtus et 75 % pour le nouveau né).  On doit lui fournir environ 2,9 litres d'eau par jour (2,2 litres pour une femme) répartis entre la boisson et les légumes et les fruits. En réalité, les besoins en eau varient selon notre poids et notre alimentation. Nous devrions consommer 40 ml d'eau par kg de poids corporel et par jour. Mais aucune étude ne précise le niveau exact de consommation optimale. Ce sera moins si l'on mange beaucoup de fruits et de légumes qui contiennent ce qu'on appelle de l'eau liée.

C'est le concombre et la laitue qui sont les plus riches en eau (96 %), suivis par la pastèque, le melon et la fraise côté fruits (92 %). 400 grammes de fruits et légumes sont recommandés chaque jour.

Déshydratation = danger

On peut survivre six semaines sans manger, mais seulement quatre jours sans boire. On perd en moyenne 2,5 à 2,9 litres d'eau tous les jours par les urines, la sueur, la respiration et les selles. Les urines très foncées ou très odorantes sont déjà un signe de déshydratation.

Les sportifs perdent davantage d'eau par les efforts qu'ils fournissent. Ils doivent penser à s'hydrater avant d'avoir soif. Un match de foot peut faire perdre jusqu'à 4 litres d'eau !

Si l'on connait la déshydratation aigüe, on pense moins à la déshydratation chronique. Un tiers des femmes seraient concernées. L'alcool et le café ont des effets diurétiques qui renforcent cette carence. Si l'on transpire plus, on perd plus d'eau. Une enquête menée par le CREDOC en 2013 révèle que 9 enfants sur 10 et 3 adultes sur 4 ont des apports hydriques insuffisants. Or la déshydratation est lourde de conséquences en période de canicule.

La déshydratation affecte l'ensemble des fonctions physiologiques. Elle est source de fatigue, de nausées, d'une mauvaise digestion, de constipation, d'infections urinaires, de difficultés de concentration, de douleurs articulaires et de vieillissement prématuré.

Il faut apprendre à reconnaître la soif. Beaucoup de personnes mangent alors qu'elles ont soif ! La perte de la soif s'accentue avec l'âge. Les adolescents, souvent déshydratés, souffrent d'un manque d'attention et de mémoire lorsqu'ils sont en études ou en examen.


Quelle(s) eau(x) ?

Vaste question régulièrement à la une des journaux ! L'eau la plus favorable est celle qui apporte les nutriments aux cellules et qui permet d'éliminer les toxines.

La consommation de l'eau du robinet est encouragée par les municipalités pour réduire la quantité d'emballages. Désinfectée au chlore, cette eau a un goût qui n'est pas toujours agréable. On peut l'améliorer en la mettant au réfrigérateur dans une carafe ouverte. Mais surtout il est nécessaire de la filtrer avant de la consommer : filtres carafes.

Les eaux en bouteille ont un usage thérapeutique selon les minéraux qu'elles contiennent : calcium, magnésium, potassium, fer ... 

Les eaux minérales moyennement minéralisées : Mont-Roucous, Volvic, Thonon, Vernière ...

Les eaux riches en calcium (pour les femmes enceintes) :  Courmayeur (50 cl = 38 % des AJR), Hépar, Contrex, Rozana, Wattwiller, Salvetat, Quézac, Vittel, Badoit, Vernière ... 

Les eaux riches en magnésium (pour les personnes fatiguées et stressées) : Rozana (1 bouteille de 50 cl = 21% des AJR), Saint Antonin, Hépar, Arvie, Contrex ...

On trouve également du manganèse, du lithium et du zinc dans les eaux minérales en quantités diverses et des bicarbonates dans les eaux gazeuses (Saint-Yorre ou Vichy Célestins)

Une eau très faiblement minéralisée a une teneur en sel et en minéraux dans la substance sèche (après évaporation de l'eau) de 50 mg/l au maximum. Une eau est légèrement minéralisée quand elle contient entre 50 et 500 mg/l et elle est fortement minéralisée avec plus de 1 500 mg/l.

En pratique

Il est conseillé de ne pas trop boire en mangeant, car cela dilue les enzymes et ralentit la digestion, et de ne pas boire après les repas (attendre deux heures).

Lorsque l'organisme étant très intoxiqué, une eau peu minéralisée va l'aider : eaux de source ou Mont-Roucous, Volvic, Rosée de la reine ... sur une durée de six semaines. On variera ensuite les différentes eaux : eaux de source, eaux minérales et un peu d'eau bicarbonatée (de type Salvetat). Les tisanes sont hydratantes, mais souvent diurétiques. Il est préférable de les consommer par cures.

Petite astuce pour celles qui ont du mal à boire un litre d'eau par jour, il suffit d'emporter des petites bouteilles (0,33 ou 0,50 l) et de les parfumer avec quelques gouttes de citron bio ou un hydrolat (eau aromatique) de citron ou de cassis  (www.aroma-zone.com). Il existe des réglettes qui adhérent à la bouteille d'eau pour mesurer la quantité d'eau à boire toute la journée. Commande gratuite sur www.cestlheuredeboire.com

Un plan hydrique doit être mis en place si vous pratiquez un sport de manière régulière ou intensive pour éviter la déshydratation source de lésions, de claquages, de tendinites et de baisses de performance.

 

 

Sources : Quand le corps a soif. Christopher Vasey. Editions Jouvence 

 


Articles similaires

S'abonner !

Pour vous abonner à la liste de diffusion de ma Newsletter, vous pouvez me laisser votre adresse email ci-dessous :

Envoyé !

Derniers articles

Catégories

Mots clés

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion