Naturopathie - Nutrition - Micronutrition - Phytothérapie
Sylvie Simonnet Châlons-en-Champagne et Le Guilvinec (Finistère)
Naturopathie - Nutrition - Micronutrition - Phytothérapie
Sylvie Simonnet Châlons-en-Champagne et Le Guilvinec (Finistère)

Repéré pour vous

On les appelle les légumes de la mer. Ils font partie des aliments santé. Attention toutefois à leur traçabilité !  

Sur les 27 500 espèces d'algues existantes, seules 13 000 sont répertoriées. Et, en France, 24 variétés sont autorisées à la consommation : 8 brunes, 11 rouges, 2 vertes et 3 micro-algues.

Elles se classent en deux groupes : les algues avec noyaux et les algues bleues sans noyaux (spiruline, chlorelle et klamath). Dans le premier groupe, il y a les algues brunes (wakame, kombu ...), les algues rouges (nori, dulse ...) et les algues vertes (laitue de mer). On parle de goémons pour les algues marines vivantes. Le varech est une algue échouée sur les plages de Bretagne. La culture des algues s'appelle l'algoculture.

Des algues à table !

A première vue, les algues ne font pas recette dans l'assiette. Fort heureusement, des petits producteurs bretons se sont lancés dans la fabrication de tapenades d'algues fraîches pour vous permettre de découvrir facilement ces trésors de la mer.

Energétiques, les algues sont des aliments santé qui apportent peu de calories. Vous connaissez certainement la nori, l'algue la plus consommée au monde, pour la confection des makis et sushis. Mais connaissez-vous la dulse, le wakamé, le kombu royal et la laitue de mer (ulve) ? Toutes sont riches en protéines (un taux souvent supérieur à celui des œufs), en iode organique (surtout le kombu), en minéraux (calcium, magnésium et potassium ) et antioxydants (vitamines A, C et E, caroténoïdes). Ce sont des alternatives aux protéines animales (30 g de protéines pour 100 g pour le nori). Avec leur faible teneur en sodium, les algues n'influent pas sur l'hypertension. Leurs fucanes en feraient des aliments anti-inflammatoires. Riches en fibres, elles protègent le cœur et luttent contre le diabète. 

Il est préférable de les acheter fraîches ou en conserve (tartare). Fraîches, elle se conservent six mois dans le bas du réfrigérateur et doivent être désalées lorsqu'on les cuisine. On les découpe en morceaux et on les rince pour les manger crues additionnées aux crudités ou en omelette. On peut faire un sel de mer délicieux avec du gros sel de Guérande et des algues sèches.

Et la spiruline ?

C'est une micro-algue d'eau douce exploitée un peu partout maintenant : Mexique, France, mais aussi en Chine. Elle contient 70 % de protéines et tous les acides aminés essentiels. L'OMS l'a classée comme meilleur aliment pour l'Humanité et s'efforce d'en faire la promotion dans les pays en voie de développement pour son action sur la dénutrition. Attention à la traçabilité du produit acheté !  

Plus d'infos : www.ceva.fr (Centre d'étude et de valorisation des algues)

Coups de cœur

Découvrez les algues avec Scarlett Le Corre, patron-pêcheur au Guilvinec, aquacultrice et cultivant la wakamé depuis 1992. Vente d'algues fraîches et de produits à base d'algues : www.alguerie.com

Et www.marinoe.fr : producteur à Lesconil (Finistère) et en vente dans tous les magasins bio

A consommer avec modération en cas d'excès d'iode, d'hyperthyroïdie, de régime hyposodé ou de prise d'anticoagulants car les algues sont riches en vitamine K


Articles similaires

S'abonner !

Pour vous abonner à la liste de diffusion de ma Newsletter, vous pouvez me laisser votre adresse email ci-dessous :

Envoyé !

Derniers articles

Catégories

Mots clés

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion