Naturopathe-micronutritionniste Reims-Châlons
Sylvie Simonnet

Alimentation

Certains aliments sont plus favorables que d'autres au maintien d'une bonne santé. On les appelle les aliments santé ou Super Foods car ils contiennent des composés phytochimiques anti-dégénératifs. Ils ont une action anti-oxydante importante ou ils ciblent des processus impliqués dans le développement de maladies dégénératives pour les inhiber. 

 

Selon les dernières études, un tiers des cancers serait directement lié à la nature du régime alimentaire. Comment faire pour se protéger au mieux ?

Les aliments pour une assiette santé

Les crucifères riches en polyphénols et en glucosinates libèrent leurs composés à forte activité antidégénérative : les sulphoraphanes, molécules végétales protectrices. Les résultats seraient plus marqués pour le brocoli consommé régulièrement, cru ou cuit rapidement au wok ou à la vapeur douce. Parmi les crucifères, on a l'embarras du choix : chou, chou de Bruxelles, kale, chou rouge, chou-fleur, brocolis et navet. Attention toutefois aux intestins fragiles, sujets aux fermentations.

L'ail et l'oignon ont des composés soufrés (allicine) qui freineraient le développement des cancers. Préférer l'ail fraîchement haché. En Russie, l'ail est utilisé très largement pour ses vertus antibactériennes. On l'appelle la pénicilline russe.

Le curcuma comprend des curcuminoïdes dont les études internationales ont validé les principes anti-cancéreux en empêchant l'angiogenèse et un intérêt dans la maladie d'Alzheimer en ralentissant la progression. Cette épice agit sur l'inflammation. Elle est issue du broyage du rhizome séché de la plante curcuma longa. A consommer avec du poivre et de l'huile (donc légèrement chauffé) pour améliorer sa biodisponibilité, sous la forme d'une cuillère à café, par jour.           

Le thé vert bénéficie d'une variété particulière de cathéchines : l'épigallocatéchine gallate (EGCG), antioxydante et dotée de propriétés anticancéreuses. Préférer les thés verts japonais plus riches en EGCG : variétés Matcha et Sencha. Consommer au moins trois tasses par jour plutôt en dehors des repas pour empêcher que le thé n'inhibe le fer végétal contenu dans l'alimentation. A infuser au moins dix minutes pour la libération optimale des composés bénéfiques.                   

Les baies et petits fruits rouges (framboise, fraise, myrtille, canneberge, cerise...), par leurs polyphénols, interféreraient avec le cancer et ralentiraient l'angiogenèse (acide ellagique et anthocyanidines). A consommer même sous la forme de produits congelés.                 

La tomate est riche en lycopène, un actif anticancéreux. L'action du lycopène est optimisée si la tomate est cuite avec une source de matière grasse (huile d'olive). Elle agit particulièrement en prévention des cancers de la prostate. C'est le concentré de tomate qui contient le plus de lycopène.                

Les agrumes riches en polyphénols de type terpènes, en vitamine C et en minéraux, agissent contre l'inflammation et pourraient protéger des cancers des voies digestives.

  1. Par leurs acides gras polyinsaturés sources d'Oméga-3 EPA et DHA aux vertus anti-inflammatoires, les poissons gras sont à consommer trois fois par semaine. Ils participent à la fluidité membranaire indispensable également au bon fonctionnement du cerveau. Privilégier les plus petites espèces car les moins polluées (sardines, anchois, maquereaux ...)
  2.  
  3. Par ses polyphénols, l'huile d'olive agit contre l'oxydation du mauvais chlolestérol (LDL) et les excès de triglycérides. C'est un aliment anti-vieillissement et protecteur de la peau.  
  4.  
  5. Le chocolat noir à 70 % contient des polyphénols antioxydants. Consommation recommandée : 20 à 30 g par jour, soit 2 à 3 carrés, à la fin du déjeuner ou au goûter si l'on est sûr de pouvoir s'arrêter ...                  

 

Les aromates et épices : origan, menthe, sauge, thym, romarin, basilic, marjolaine, romarin ... pour leurs vertus digestives notamment

Le jus de grenade est un anti-oxydant à consommer notamment dans le cadre d'une protection contre le cancer de la prostate. A condition qu'il ne contienne pas de sucre ajouté. 

Les oléagineux : amandes, noisettes, noix, noix du Brésil ... procurent des acides gras mono-insaturées et des fibres. Ils participent à l'alcalinisation de l'organisme. La noix du Brésil est riche en sélénium, antioxydant majeur.

          

Lecture :

"Ces aliments qui nous protègent" par Kathi Dittrich et Clauss Leitzmann. De nombreuses substances bioactives nous protègent contre les maladies cardiovasculaires, l'hypertension, le cancer ... Les aliments qui en contiennent et comment elles agissent. www.terrevivante.org

 

Sources : Les aliments contre le cancer. Drs Richard Beliveau et Denis Gingras. Editions Solar. 21 €

www.richardbeliveau.org


Articles similaires

S'abonner !

Pour vous abonner à la liste de diffusion de ma Newsletter, vous pouvez me laisser votre adresse email ci-dessous :

Envoyé !

Derniers articles

Catégories

Mots clés

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion